Municipales: les ONG veulent des candidats moins énergivores

Le 08 février 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Réseau action climat (Rac) a lancé, jeudi 7 février, une campagne relative aux élections municipales. La plate-forme d'ONG (1) souhaite que les candidats  intègrent dans leur programme un plan climat-énergie territorial ambitieux. Une plaquette leur a été envoyée à cet effet, qui présente de manière détaillée la démarche. L'objectif? que les mairies participent à l'effort international de réduction des émissions de gaz à effet de serre.

Un communiqué du Rac rappelle que les collectivités territoriales sont directement responsables de 15% de ces émissions, en tenant compte des décisions qu'elles prennent au titre du patrimoine qu'elles gèrent (bâtiments, éclairages publics, flottes de véhicules…) et des activités pour lesquelles elles assurent une compétence de gestion (transports, déchets, assainissement, espaces verts…). «Cependant cette responsabilité peut être estimée à près du quart des émissions françaises si l'on intègre les effets indirects de leurs orientations en matière d'habitat, d'aménagement, d'urbanisme et de transport», précise le communiqué de la plate-forme.



(1) Agir pour l'environnement, Les Amis de la terre, Cler, Fnaut, FNE, Greenpeace, Helio international, Hespul, LPO, Sortir du nucléaire, WWF et 4D






A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus