ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
imprimer Ajouter à vos favoris envoyer à un ami Ajouter à mes favoris Delicious Partager cet article sur WikioPartager cet article avec mon réseau profesionnel sur Viadeo linkedinPartager cette page sous TwitterS'abonner au flux RSS du JDLE

Mortalité des abeilles: le médiateur européen classe l’affaire

Le 09 octobre 2012 par Stéphanie Senet
L'évaluation de l'Efsa est attendue en décembre prochain
L'évaluation de l'Efsa est attendue en décembre prochain

Le médiateur européen a estimé, ce 9 octobre, que les mesures prises par la Commission européenne pour lutter contre la hausse de mortalité des abeilles, étaient suffisantes.

Nikiforos Diamandouros avait été saisi suite au dépôt d’une plainte, le 2 mars 2012, par le collège des médiateurs autrichiens. Selon eux, Bruxelles n’avait pas réagi à la publication de nouvelles études scientifiques montrant le lien entre une mortalité accrue des abeilles et le recours aux néonicotinoïdes, une famille d’insecticides (voir JDLE). Pour les médiateurs autrichiens, la Commission aurait dû revoir le processus d’autorisation de ces néonicotinoïdes dans l’Union européenne.

Bruxelles s’est défendue en énumérant les mesures prises au lendemain de ces nouvelles études. Elle a ainsi désigné un laboratoire de référence pour la santé des abeilles et commandé une étude visant à évaluer l’ampleur de leur mortalité. L’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a par ailleurs été saisie. Elle doit rendre son évaluation des risques des néonicotinoïdes en décembre prochain.

Le collège des médiateurs autrichiens s’étant montré satisfait de cette réponse, l’affaire a été classée. Le médiateur européen a toutefois demandé à Bruxelles qu’elle publie une synthèse de l’évaluation de ces insecticides au plus tard le 31 mars 2013.

http://www.ombudsman.europa.eu/fr/cases/decision.faces/en/11989/html.bookmark

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus