Moratoire sur la pêche dans l’Arctique

Le 01 décembre 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La zone protégée est de la taille de la mer Méditerranée
La zone protégée est de la taille de la mer Méditerranée

Située au cœur de l’océan Arctique, une zone de la taille de la mer Méditerranée va être interdite à la pêche, selon l’accord trouvé le 30 novembre entre 10 pays.

 

L’interdiction, qui sera applicable pendant au moins 16 ans, vise à laisser aux scientifiques le temps de déterminer quelles espèces halieutiques se trouvent dans ces eaux internationales non exploitées autour du pôle Nord, représentant une surface de 2,8 millions de kilomètres carrés. Et s’il est possible de les pêcher de façon durable.

L’Arctique se réchauffant, de nouvelles routes maritimes sont en effet ouvertes aux navires, aiguisant des appétits de toutes sortes.

 

Moratoire renouvelable en 2033

Après des années de discussions, cet accord a été conclu à Washington par les Etats-Unis, l’Union européenne, la Russie, la Chine, le Canada, la Norvège, le Groenland, l’Islande, le Japon et la Corée du Sud. Il sera automatiquement renouvelé en 2033, puis tous les 5 ans, jusqu’à un éventuel plan de gestion de la pêche dans la région.

 

Alerte dès 2012

Le moratoire avait été réclamé dès 2012 par un groupe de 2.000 scientifiques de 67 pays, pour réaliser les recherches nécessaires dans la région. «Cette décision prend la mesure du réchauffement à l’œuvre dans l’Arctique et perpétue la tradition de coopération à travers les frontières internationales», a déclaré Scott Highleyman, de l’ONG Ocean Conservancy, qui fait partie de la délégation américaine.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus