Mondial: les constructeurs ont encore des efforts à fournir

Le 17 octobre 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Deux véhicules sur cinq présentés au Mondial ne respectaient pas la réglementation sur l'étiquetage énergie/CO2. C'est ce qu'a constaté l'Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie (Ademe) lors d'une enquête réalisée par Effia les 6,7 et 8 octobre sur 541 véhicules particuliers et 4x4. Le bonnet d'âne revient à Volkswagen dont les automobiles font partie des 12% qui ne comportaient aucun étiquetage.

Pour le reste, 26% affichaient bien des informations, mais dans un format différent de celui imposé par les textes français. «Des constructeurs, comme Mercedes, diffusent de manière visible l'information, mais ils ont choisi leur modèle d'étiquettes, explique l'Ademe dans un communiqué. D'autres, comme Fiat ou Renault, n'apportent pas d'information directement visible, avec ou sans étiquette conforme: le client doit donc chercher lui-même cette information (utilisation de système d'information informatisé par exemple), ou alors essayer de trouver où elle a été posée.»

Concernant les modèles, les voitures de luxe (30% d'étiquetage correct), les monospaces (47%), et les coupés-sport (55%) sont les plus mauvais élèves. Bizarrement, ils sont aussi des cancres en termes d'émissions de CO2. Seuls les 4x4 s'en sortent honorablement avec un taux de conformité de 72%.

Réagissant en tant qu'observateur, l'Ademe n'a pas sanctionné les constructeurs en infraction. Pourtant, le décret du 23 décembre 2002 (1) prévoit des peines qui peuvent atteindre 450 euros.



(1) Décret n° 2002-1508 du 23 décembre 2002 relatif à l'information sur la consommation de carburant et les émissions de dioxyde de carbone des voitures particulières neuves, JO du 27 décembre 2002




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus