Moins de risques dans les mines d'Europe de l'Est

Le 17 mai 2005 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'Albanie, la Bosnie-Herzégovine, le Kosovo, la république de Macédoine, la Serbie et le Monténégro ont adopté une stratégie de réduction des risques écologiques associés à leur exploitation minière. Cet accord a été signé lors de la conférence «Réduire les risques environnementaux et sécuritaires de l'exploitation minière en Europe du Sud-Est et dans le bassin de la Tizsa», organisée du 12 au 14 mai par le Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue). A cette occasion, l'Environment and security initiative (Envsec) (1) a publié un rapport, «Mining for closure», sur l'état des lieux catastrophique des mines d'or, de cuivre, de cadmium etc., dû à l'absence d'une politique de nettoyage ou de réhabilitation dans les pays concernés tout au long du XXe siècle. Selon Reuters, plus d'un tiers des 150 sites orphelins poseraient de graves problèmes sanitaires. Des mines toujours en activité seraient tout aussi dangereuses, à l'instar d'une mine d'or du nord-ouest de la Roumanie qui a été à l'origine d'un déversement de cyanure dans la rivière Tisza et dans le Danube en 2000.



(1) Le groupe Envsec dépend des Nations unies et de l'Organisation du traité de l'Atlantique nord (Otan)




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus