Moins de gaz de schiste qu’annoncé en Pologne

Le 19 mars 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La Pologne ne sera pas l'Emirat d'Europe.
La Pologne ne sera pas l'Emirat d'Europe.

Le potentiel de la Pologne en gaz de schiste est évalué à 1.000 milliards de mètres cubes, selon un rapport à paraître de l'Institut national de géologie (PIG), soit 5 fois moins que des estimations publiées en 2011 par le service statistique du département américain à l’énergie (EIA).

Cependant, ces réserves restent importantes et peuvent satisfaire les besoins de la Pologne pendant 70 ans, à rythme de consommation constant, selon des premiers éléments du rapport polonais publiés samedi 17 mars par le journal Rzeczpospolita.

Au printemps 2011, l’EIA avait évalué les réserves techniquement récupérables de gaz de schiste de la Pologne à 5.800 Mdm3. Le rapport américain faisait ainsi de la Pologne le pays d’Europe le plus richement doté en gaz de schiste, juste devant la France.

La Pologne qui consomme environ 16 Mdm3 de gaz par an, achète les deux tiers de ses besoins à la Russie.

Le rapport du PIG sera publié officiellement mercredi.

Cette mésestimation des réserves d’hydrocarbures n’est pas la première. Au début de l’année, la même EIA, au vu de la productivité des forages, a réduit de 66% les estimations des réserves de la célèbre formation des schistes de Marcellus qui court sous la Pennsylvanie et l’Etat de New York [JDLE].

La même mésaventure pourrait se produire pour la France. Basé sur une seule étude française de l’IFP (mais sur aucun résultat de forage), le rapport de l’EIA estime à 5.142 Mdm3 les réserves françaises techniquement récupérables. Jusqu’à présent.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus