Moins de déchets médicamenteux en France

Le 18 mai 2018 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Moins de médicaments prescrits, moins de médicaments jetés
Moins de médicaments prescrits, moins de médicaments jetés

Le gisement de médicaments non utilisés (MNU) fléchit en France grâce à la baisse de la consommation, selon le bilan dressé ce 18 mai par Cyclamed.

 

Petite révolution dans les pharmacies. Pour la première fois, l’association en charge de la collecte des MNU depuis 1993 -Cyclamed- observe une baisse des comprimés, gélules et autres sirops rapportés par les consommateurs. Au total, 11.083 tonnes de MNU ont été récoltés l’an dernier, soit 164 grammes par habitant: -6,7% en un an.

 

63% de collecte

Plus d’un médicament sur deux est retourné en officine. Une étude[1] du CSA publiée en mars montre que 17.600 tonnes de médicaments n’ont pas été utilisées l’an dernier (périmés ou non). Comme l’an passé, ce système collecte 63% des MNU français.

La totalité de ces médicaments ont été détruits dans les 52 incinérateurs avec valorisation énergétique situés sur le territoire.

 

42 boîtes par an et par habitant

La diminution du gisement est imputable à la baisse de la consommation médicamenteuse, passée de 50 à 42 boîtes par habitant et par an entre 2005 et 2017. Un phénomène imputable à une réduction des prescriptions et à l’essor de la préparation des doses à administrer (PDA).  



[1] Étude menée auprès de 653 foyers représentatifs de la population française

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus