Moins de décharges sauvages au Royaume-Uni

Le 13 septembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Ce n’est pas encore la fin des dépôts illégaux de déchets, outre-Manche, mais la tendance est prometteuse. Selon les dernières statistiques, publiées vendredi par le ministère britannique de l’alimentation, de l’environnement et des affaires rurales (Defra selon l’acronyme anglais), le nombre d’incidents liés à une décharge sauvage est en nette diminution.

Durant l’année 2009-2010, 947.000 constats d’abandon de résidus dans la nature ou sur la voie publique ont été établis par les autorités locales. Un chiffre inférieur de 18,7% par rapport à celui de l’année 2008-2009. Le montant de la facture du nettoiement est estimé à 45,8 millions de livres (55,1 millions d’euros), soit 16,7% de moins que durant la période précédente.

Malheureusement, le civisme semble n’être pour rien dans cette affaire. L’an passé, rappelle le Defra, les collectivités locales ont multiplié les contrôles, ce qui les a conduits à dresser 2460 procès verbaux.

Comme les années précédentes, c’est le long des autoroutes que les Britanniques jettent le plus leurs déchets indésirables (49% des affaires recensées). L’essentiel des déchets sont des ordures ménagères et des déchets de construction.

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus