Moins de CO2 dans les déchets norvégiens

Le 01 février 2016 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'incinérateur de Klemetsrud va réduire ses émissions carbonées.
L'incinérateur de Klemetsrud va réduire ses émissions carbonées.
Aker Solutions

C’est une première mondiale que s’apprête à lancer Oslo.

Dans quelques jours, l’un des fours de l’incinérateur de déchets ménagers de Klemetsrud sera équipé d’un système de captage de gaz carbonique.

Inédit dans une usine d’incinération de déchets, le dispositif mobile, conçu par Aker Solutions, sera testé jusqu’au mois d’avril. S’il donne satisfaction, il pourrait être mis en œuvre sur chaque four de l’installation. Les 300.000 tonnes de CO2 produites chaque année seraient ainsi intégralement filtrées avant d’être injectées dans le sous-sol de la mer du Nord, via un carboduc.

Les services techniques de la capitale norvégienne voient dans cette expérimentation, financée par Gassnova (un fonds public de soutien au captage-stockage de CO2), la possibilité d’abattre en une seule opération 0,6% des émissions du royaume. Pour Aker, la réussite de l’essai ouvrirait les portes de la séquestration du carbone au secteur de l’incinération. Rien qu’en Europe, 450 usines d’incinération comparables à celle de Klemetsrud sont en service.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus