Moins d’OGM en Europe ?

Le 26 septembre 2011 par Geneviève De Lacour
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Seulement 8 pays parmi les 27 que compte l’Union européenne cultivent des organismes génétiquement modifiés à des fins commerciales. Facile alors de suivre l’évolution des surfaces cultivées en OGM. Surtout que depuis 2009, les surfaces ne cessent de diminuer, sauf dans 2 pays, qui font toute la différence.

Selon différentes données officielles récoltées par l’association Inf’OGM, un total de 114.229 hectares ont été cultivés en OGM dans l’Union européenne en 2011. Un chiffre en augmentation par rapport à 2010 puisque les cultures OGM couvraient l’année dernière 82.250 ha (ou 91.099, selon les chiffres retenus pour l’Espagne). Cette croissance des surfaces plantées en OGM est liée à deux pays, l’Espagne et le Portugal, qui cultivent à eux deux plus de 90% des cultures transgéniques de l’Union européenne.

Dans les autres pays, conformément aux prévisions de février 2011, les surfaces tendent à diminuer. Une baisse qui correspond à une importante réduction des surfaces consacrées au maïs Bt Mon810 ou à la pomme de terre Amflora.

En Roumanie, malgré le soutien aux OGM des autorités gouvernementales dans les instances européennes, les cultures de maïs Bt ont encore diminué en 2011, passant de 823 ha en 2010 à 588, d’après les données officielles publiées par le ministère de l’agriculture roumain. Les surfaces sont en diminution constante depuis 2008, où plus de 6.000 ha étaient alors cultivés avec du maïs Bt.? Selon l’association Inf’OGM, «le Mon810 est génétiquement modifié pour produire un insecticide contre la pyrale (Ostrinia nubilalis), un parasite qui n’a pas une présence significative en Roumanie. Cet OGM n’a donc pas vraiment d’intérêt pour les agriculteurs roumains. Par ailleurs, l’ONG Green Agent précise qu’en 2007, dans le comté de Lasi, le maïs Mon810 a très mal supporté la sécheresse».

En Suède, selon les chiffres officiels, les cultures de pommes de terre OGM Amflora ont fortement diminué. Ces pommes de terre sont autorisées à la culture pour la seconde année et déjà les surfaces apparaissent extrêmement réduites. La totalité des surfaces OGM en Suède atteint seulement 25 ha, répartis sur 4 champs (contre 103 ha dans 20 champs en 2010).

 
En Allemagne, là encore, les surfaces cultivées en OGM diminuent fortement, pour se réduire à un champ de 2 hectares... contre 15 en 2010 -soit une baisse de 87%, ce qui montre au passage que les chiffres sont parfois trompeurs: il a en effet suffi qu’un ou deux agriculteurs changent d’avis pour provoquer cette baisse. Les essais de plantes GM représentent cette année un peu moins de 7,4 ha.?
 
Selon le site du ministère allemand de l’agriculture, la République tchèque n’aurait pas cultivé de pommes de terre Amflora en 2011. Côté République tchèque, le ministère de l’agriculture annonce ne pas encore avoir publié les données officielles pour 2011. En ce qui concerne la Slovaquie et la Pologne, aucune donnée officielle n’est disponible. 
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus