Moins d’éoliennes installées en Europe en 2010

Le 01 février 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La Commission européenne a bien raison de s’inquiéter. Comme elle l’indiquait lundi 31 janvier dans une note au parlement, l’UE n’attendra probablement pas les objectifs fixés par les directives Energies renouvelables et Agrocarburants [ JDLE].

 

Un malheur n’arrivant jamais seul, l’association européenne de l’énergie éolienne (Ewea, selon l’acronyme anglais) a publié, aujourd’hui, ses statistiques 2010. Et les chiffres ne sont pas bons. L’an passé, 9.259 mégawatts éoliens ont été mis en service dans l’UE, soit 10 % de moins qu’en 2009. Curieusement, c’est à terre que les parcs ont été freinés : 8.376 MW, soit 14 % de moins qu’en 2009. Heureusement, les fermes marines se développent : 883 MW ont été mis en service en mer en 2010, soit 301 MW de plus que l’année précédente.

 

Les trois pays qui ont fait les plus gros efforts sont l’Espagne (+1.516 MW, soit un parc total de 20.676 MW), l’Allemagne (+1.493 MW, soit un parc total de 27.214 MW) et la France (+ 1.086 MW, soit un parc total de 5.660 MW).

 

Apparent paradoxe, les développeurs ont investi autant d’argent d’une année sur l’autre (autour de 13 milliards d’euros) : le prix à payer du développement des parcs marins.

 

Au total, la capacité éolienne européenne atteint désormais 84.074 MW, contre 74.919 fin 2009. La France fait toujours pâle figure avec 5.660 MW installés (6,7 % des capacités européennes), dont aucun en mer.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus