Modification des règles de dépistage et d'assainissement des troupeaux vis-à-vis de la tuberculose bovine et caprine

Le 11 septembre 2014 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 01/09/2014 par Anne Rambaud


Animaux et alimentation animale > Maladies animales
 
Un arrêté du 18 août 2014 modifie l'arrêté du 15 septembre 2003 fixant les mesures techniques et administratives relatives à la prophylaxie collective et à la police sanitaire de la tuberculose des bovinés et des caprins. Par la note de service DGAL/SDSPA/2014-691 du 20 août 2014, le Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt (Maaf) présente les principales modifications apportées par ce texte.
Selon la note de service du Maaf, les deux modifications majeures apportées par l'arrêté du 18 août sont les suivantes :
- l'autorisation du recours à l’assainissement par abattage partiel dans tous les départements, alors qu'il n'était jusqu'à présent autorisé que dans certains départements ou de manière dérogatoire ;
- la suppression de l’exigence de retrait des produits laitiers n’ayant pas une durée de maturation de soixante jours.
 
L'arrêté du 18 août 2014 apporte également d'autres modifications. Il modifie, en particulier, les conditions de dépistage de la tuberculose dans les troupeaux de bovins et de caprins. Il précise, par exemple, les conditions dans lesquelles le test de dosage de l'interféron gamma peut être réalisé.
 
En outre, l'arrêté du 18 août 2014 étend la liste des troupeaux jugés susceptibles de présenter un risque sanitaire particulier à l'égard de la tuberculose. Ainsi, entrent désormais dans cette catégorie les troupeaux fournissant des animaux participant à la monte publique naturelle ou artificielle ainsi que les troupeaux qui sont présentés au public.
 
Ce nouvel arrêté modifie également les conditions de vaccination des animaux. En particulier, tous les bovins et caprins peuvent désormais bénéficier d'un vaccin antiparatuberculeux, et non plus seulement ceux âgés de moins d'un mois. 
 
Pour information, les mesures à adopter en cas de suspicion de tuberculose bovine suite à un dépistage en élevage ou une découverte de lésion suspecte à l'abattoir sont précisées par la note de service DGAL/SDSPA/2014-223 du 24 mars 2014 du Ministère de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt.
 
Sources :
 
 
 
 
 
 
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus