Modification des exigences spécifiques relatives à l’inspection post mortem des animaux domestiques de l’espèce porcine

Le 03 avril 2014 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 26/03/2014 Alda Leung

Animaux et alimentation animale > Elevage / Abattage
 
Le règlement (UE) n° 219/2014 du 7 mars 2014 modifie l’annexe I (Viandes fraîches) du règlement (CE) n° 854/2004 du 29 avril 2004 fixant les règles spécifiques d'organisation des contrôles officiels concernant les produits d'origine animale destinés à la consommation humaine. La modification concerne les exigences spécifiques relatives à l’inspection post mortem des animaux domestiques de l’espèce porcine.
Le règlement (CE) n° 854/2004 du 29 avril 2004 prévoit, entre autres, que :
- les États membres doivent veiller à ce que les contrôles officiels sur la viande fraîche soient effectués conformément à l’annexe I ;
- le vétérinaire officiel doit effectuer des activités d’inspection dans les abattoirs, les établissements de traitement du gibier et les ateliers de découpe qui commercialisent de la viande fraîche dans le respect, entre autres, des exigences spécifiques énoncées à l’annexe I, section IV. L’annexe I, section IV, chapitre IV, partie B, du règlement (CE) n° 854/2004 du 29 avril 2004 définit les exigences spécifiques applicables à l’inspection post mortem des animaux domestiques de l’espèce porcine.
 
Dans un avis du 3 octobre 2011, l’Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) avait conclu que :
- "les palpations et les incisions actuellement requises dans le cadre de l’inspection post mortem présentaient un risque de contamination croisée associé à des dangers bactériens ;
- qu’il convenait de ne pas procéder à la palpation ou à l’incision effectuée dans le cadre de la procédure actuelle d’inspection post mortem des porcs soumis à un abattage normal, car le risque de contamination croisée microbienne est plus élevé que le risque lié à la détection potentiellement réduite des affections ciblées par ces techniques."
 
A la suite de cet avis, le règlement (UE) n° 219/2014 du 7 mars 2014 vient modifier les exigences spécifiques relatives à l’inspection post mortem des porcs
domestiques énoncées à l’annexe I, section IV, chapitre IV, partie B, du règlement (CE) n° 854/2004 du 29 avril 2004. La nouvelle partie B précise :
- les diverses procédures d’inspection post mortem auxquelles sont soumises les carcasses et abats des porcs ;
- les nouvelles inspections post mortem supplémentaires qui doivent être effectuées par le vétérinaire officiel impliquant le recours à l’incision et à la palpation de la carcasse et des abats ;
- les procédures post mortem supplémentaires en fonction des risques détectés.
 
A noter, les modifications apportées par le règlement (UE) n° 219/2014 du 7 mars 2014 s’appliquent à partir du 1er juin 2014.
 
Pour information, l'article 5 du règlement (CE) n° 854/2004 du 29 avril 2004 prévoit, entre autres, que "Le vétérinaire officiel exécute des tâches d'inspection dans les abattoirs, les établissements de traitement du gibier et les ateliers de découpe qui commercialisent de la viande fraîche, conformément aux exigences générales prévues à l'annexe I, chapitre II, section I, et aux exigences spécifiques de la section IV, notamment en ce qui concerne:
a) les informations sur la chaîne alimentaire;
b) l'inspection ante mortem;
c) le bien-être des animaux;
d) l'inspection post mortem;
e) les matériels à risques spécifiés et d'autres sous-produits animaux, et
f) les tests en laboratoire."
 
Sources : Règlement (UE) n° 219/2014 de la Commission du 7 mars 2014 modifiant l’annexe I du règlement (CE) n° 854/2004 du Parlement européen et du Conseil en ce qui concerne les exigences spécifiques relatives à l’inspection post mortem des animaux domestiques de l’espèce porcine, JOUE L 69 du 8 mars 2014
 
 
 
 
 
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus