Modes de prélèvement d'échantillons et méthodes d'analyse pour le contrôle officiel des teneurs en mycotoxines dans certaines denrées : modification du règlement

Le 07 août 2014 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 28/07/2014 par Helene Raoult

 


Substances indésirables > Contaminants
 
Le règlement (UE) n° 519/2014 du 16 mai 2014 modifie le règlement (CE) n° 401/2006 du 23 février 2006 portant fixation des modes de prélèvement d'échantillons et des méthodes d'analyse pour le contrôle officiel des teneurs en mycotoxines des denrées alimentaires. Les modifications concernent plus précisément les méthodes d'échantillonnage des grands lots, des épices, des compléments alimentaires, les critères de performance pour les toxines T-2 et HT-2 et pour la citrinine ainsi que les méthodes analytiques de dépistage.
Les denrées alimentaires doivent comporter des doses limitées de mycotoxines, conformément au règlement n° 1881/2006 du 19 décembre 2006 portant fixation de teneurs maximales pour certains contaminants dans les denrées alimentaires. A ce titre, le prélèvement d’échantillons joue un rôle majeur dans la détermination précise de leurs teneurs dans les aliments.
Ainsi, le règlement (CE) n° 401/2006 du 23 février 2006 établit les critères applicables aux prélèvements d’échantillons pour le contrôle des teneurs en mycotoxines. 
 
Le règlement n° 519/2014 est venu modifier :
- l'annexe I partie D du règlement n° 401/2006 du 23 février 2006 en établissant de nouveaux modes de prélèvements concernant les épices, les grands lots et le jus de pomme ;
- l' annexe I partie A s'agissant de la fixation règles pour l'échantillonnage des grands lots ;
- l'annexe I partie E relative au mode de prélèvement d’échantillons pour les épices, en ce qui concerne le contrôle des mycotoxines qu'elles comportent ;
- l'annexe I partie I relative au mode de prélèvement d'échantillons pour le jus de pomme.
 
Par ailleurs, le règlement (UE) n° 519/2014 du 16 mai 2014 établit des critères de performance s'agissant des toxines T-2 et HT-2 et de la citrinine eu égard à la fixation d'une teneur maximale en citrinine pour les compléments alimentaires à base de riz fermenté avec de la levure rouge Monascus purpureus.
 
Enfin, ce même règlement fixe des critères auxquels les méthodes de dépistage doivent satisfaire pour être utilisées.
 
Pour information, l'annexe du règlement (CE) n° 401/2006 du 23 février 2006 précise, entre autres, que les contrôles officiels des teneurs en mycotoxines sont réalisés conformément aux dispositions du règlement (CE) n° 882/2004 du 29 avril 2004 relatif aux contrôles officiels effectués pour s'assurer de la conformité avec la législation sur les aliments pour animaux et les denrées alimentaires et avec les dispositions relatives à la santé animale et au bien-être des animaux.
 
Sources : Règlement (UE) n° 519/2014 de la Commission du 16 mai 2014 modifiant le règlement (CE) n° 401/2006 en ce qui concerne les méthodes d'échantillonnage des grands lots, des épices et des compléments alimentaires, les critères de performance pour les toxines T-2 et HT-2 et pour la citrinine ainsi que les méthodes analytiques de dépistage, JOUE L 147 du 17 mai 2014
 
 
 
 
 
 
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus