Modernisation de l'inspection des viandes dans l'UE : publication des quatre derniers avis de l'Efsa

Le 18 juillet 2013 par Foodsafety Vigilance
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Publié le 12/07/2013 par Laurine Arnaud

Viandes > Prescriptions générales
 

Le 27 juin 2013, l'Autorité européenne de sécurité des aliments (Efsa) a publié quatre rapports scientifiques contenant des recommandations pour améliorer les procédures d’inspection des viandes pour les bovins, les ovins et les caprins, le gibier d’élevage et les solipèdes domestiques tels que les chevaux. L'Autorité a identifié et classé les dangers pour la santé publique liés à ces différents types de viande et a formulé des améliorations à apporter au système d'inspection existant pour protéger les consommateurs des risques associés à ces dangers.
Ces rapports ont été publiés sur demande de la Commission européenne, faite en mai 2010,  qui souhaite que les pratiques traditionnellement mises en oeuvre dans le cadre de l'inspection des viandes, soient modernisées et mieux adaptées à la détection des dangers actuels associés à la viande (tels que Campylobacter et Salmonella ou une contamination par des substances chimiques telles que des polluants organiques persistants ou des substances interdites).
 
Dans son communiqué, l'Efsa présente sous forme de tableau les principaux dangers biologiques et chimiques identifiés pour chaque espèce animale et fait un résumé des recommandations notables issues de ces quatre études scientifiques.
 
Parmi les principales améliorations préconisées, on relève :
- l'inclusion de la phénylbutazone, qui n’est pas autorisée dans la chaîne alimentaire, dans les plans nationaux de contrôle des résidus (PNCR) pour les solipèdes ;
- l'introduction d'un système complet d’assurance de la sécurité des viandes, incluant des objectifs clairs pour les principaux dangers associés aux carcasses ;
- l'utilisation des options de contrôle disponibles pour les dangers principaux, tant au niveau des exploitations que des abattoirs ;
- le classement des élevages/exploitations et des abattoirs en fonction de l’ampleur du risque que représentent les dangers biologiques ;
- le contrôle des résidus chimiques et des contaminants sur la base des risques de leur présence, en tenant compte des informations collectées dans la chaîne alimentaire et en établissant des priorités en fonction des niveaux de préoccupation ;
- la mise en place de protocoles plus intégrés d’échantillonnage, de test et d’intervention pour la surveillance des produits chimiques dans la chaîne alimentaire et des contaminants environnementaux.
 
Pour rappel, en octobre 2011, l'Efsa annonçait l'achèvement de la première phase de ce programme de modernisation. Elle avait rendu le premier d'une série de six avis sur
les dangers biologiques et chimiques pour la santé publique devant être abordés par le système d’inspection des viandes. Ce premier avis portait sur l'inspection des porcs.
 
Sources : Communiqué de l'Efsa, "Inspection des viandes: l’EFSA achève l’examen des pratiques et recommande des améliorations", 27 juin 2013
 
 
 


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus