Mobilité urbaine et covoiturage, nouveaux enjeux de recherche

Le 24 février 2010 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
A l’occasion de la présentation du rapport d’étape du 4e Programme national de recherche et d’innovation dans les transports terrestres (Predit) 2008-2012 (1) mardi 23 février, la secrétaire d’Etat à l’écologie Chantal Jouanno a insisté sur la nécessité d’amplifier les efforts de recherche sur l’évolution des comportements en termes de mobilité urbaine.

Ce rapport, demandé en novembre 2009 par le gouvernement dans le contexte de la crise économique, montre que les engagements de l’Etat inscrits dans le protocole d’accord d’août 2008 (2) ont été tenus: 180 millions d’euros de fonds publics (2008 et 2009) et 80 M€ au titre du Fonds démonstrateur de l’Ademe. Mais il souligne l’insuffisance des budgets disponibles pour la recherche en sciences humaines et sociales, notamment sur les thèmes de «l’innovation dans les services et les pratiques de mobilité».

Dans le domaine du covoiturage, un des points de cet enjeu d’avenir, la France est à la traîne par rapport à d’autres pays comme le Canada ou l’Allemagne, et ce malgré des attentes fortes de la population, a indiqué Chantal Jouanno. Plusieurs freins culturels appellent à être dépassés comme «l’attachement machiste à la voiture».

Une enquête conduite dans l’Essonne (Ile-de-France) dans le cadre du projet de recherche GO3 financé par le Predit, a montré que seuls 3% des habitants interrogés pratiquent le covoiturage, alors que 40% l’envisagent et 90% jugent positivement la démarche. «Malgré la multiplication des sites internet dédiés et les efforts des entreprises, cette pratique peine à se développer», confirme Yann Martineau, coordonateur de l’étude et responsable Développement durable de l’entreprise Setec. Après évaluation de l’intérêt d’un réseau de stations de covoiturage, une expérimentation sera conduite à partir de fin 2010.

Le 3e appel à projets du Fonds démonstrateur de l’Ademe en 2010 visera à remédier à la lacune du Predit en donnant la priorité aux thématiques liées à la mobilité urbaine. Le prochain bilan du Predit 4 sera présenté au printemps 2011.

(1) Programme national de recherche initié et conduit par les ministères de l’environnement, de l’industrie et de la recherche, l’Agence nationale de la recherche (ANR), l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe) et Oseo, l’Agence de l’innovation
(2) Dans le JDLE «Transport: le Predit 4 est lancé»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus