Mobilité: la nouvelle SNCF sur les rails

Le 15 mars 2018 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Une concertation bien encadrée.
Une concertation bien encadrée.

Aligner les coûts sur les standards européens, numériser les voyageurs, le fret et les personnels, réformer le dialogue social, mieux intégrer toutes les mobilités… la direction de la SNCF a esquissé les grandes lignes d’une réforme pilotée d’une main de fer par Elisabeth Borne.

 

Avant l’été, la direction de la SNCF présentera son projet stratégique. Ce 15 mars, Frédéric Saint Geours, Patrick Jeantet et Guillaume Pepy (respectivement président du conseil de surveillance de la SNCF, directeur général de SNCF Réseau et PDG de la SNCF) ont remis à Elisabeth Borne une feuille de route définissant les axes et la méthode que l’entreprise publique devrait suivre pour «moderniser» SNCF Réseau et SNCF Mobilités et les préparer à l’ouverture à la concurrence. Pour la seule activité Voyageurs, souligne le document, les coûts de la SNCF sont aujourd’hui supérieurs de l’ordre de 25 à 30% à ceux de ses futurs concurrents. Avec quels incontournables? Le dessein de la ministre des transports est limpide: il s’agit d’aligner les coûts sur les standards européens, d’améliorer la polyvalence des métiers, mieux organiser le travail, former aux métiers de demain, renforcer la productivité industrielle, moderniser le dialogue social et mieux intégrer toutes les mobilités. «Cette nouvelle SNCF, ce n’est pas seulement un nouvel organigramme ou un nouveau statut juridique de société nationale à capitaux publics, c’est surtout un nouveau projet d’entreprise», a insisté l’ex-patronne de la RATP.

Ouigo, modèle à imiter?

C’est un cheminement en 6 points que propose la SNCF qui, outre la réforme du statut des cheminots et la conclusion d’un «nouveau pacte d’entreprise», devrait aboutir en juillet à la rédaction des plans stratégiques au niveau groupe, par Epic[1] et par activités, avant la présentation du plan stratégique de la nouvelle SNCF. Concernant l’organisation des transports, l’objectif pour SNCF Réseau devra consister, «dans la plus stricte équité de traitement, à fluidifier ses relations avec toutes les entreprises ferroviaires pour délivrer des sillons de meilleure qualité». Nouveaux entrants y compris, après l’ouverture à la concurrence. Avec à la clé une réduction «sensible» des coûts unitaires d’investissement, d’exploitation et de maintenance pour le réseau. Prière à SNCF Mobilités d’utiliser plus intensément les matériels, «sur le modèle des compagnies aériennes», soit la généralisation du modèle des trains à bas coût Ouigo.

City boosters

La nouvelle SNCF sera numérique, qu’on se le dise. Train fret digital. Digitalisation du rail. Assistant personnel de mobilité. Du transport de marchandise au voyageur en passant par le cheminot, chacun aura sa solution. On ne dira plus ‘gare’, mais ‘city booster’, soit des pôles intégrant services et toute nouvelle forme de mobilité. Du porte-à-porte, du sur-mesure, en lien avec les autorités organisatrices de transport (AOT), le tout rendu possible grâce au numérique, espère le ministère.

Simplification des normes

La réduction des externalités négatives (émissions polluantes, bruits, vibrations, etc.) sera un axe de travail, tout en améliorant la performance énergétique et en développant des méthodes d’éco-conception. Les coûts d’organisation vont être systématiquement remis à plat en recherchant des organisations plus «plates» et en favorisant la réduction des niveaux hiérarchiques. Enfin, va être lancé un chantier de simplification des normes, des réglementations et des processus, «dans le respect de nos fondamentaux et en particulier de la sécurité», assure la SNCF.



[1] Epic: Etablissement public à caractère industriel et commercial

 



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus