Mobilité électrique: make batteries great again

Le 13 mars 2018 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Les batteries usagées, déchet or not déchet?
Les batteries usagées, déchet or not déchet?

Une fois essorées par les véhicules électriques, que deviennent les batteries usagées? L’Europe, la France, les Pays-Bas et des industriels du secteur tentent d’identifier les freins à leur recyclage et à leur réutilisation. Une analyse réglementaire indispensable pour l’essor de la mobilité électrique et du développement des énergies renouvelables.

Elles ne déboucheront sur aucune recommandation ou proposition de modifier la réglementation. Pourtant, les discussions qui vont s’amorcer entre la Commission européenne, la France, les Pays-Bas et une série d’industriels au sujet des batteries utilisées dans les véhicules seront à surveiller de près. Objectif de l’accord d’innovation qu’ils viennent de conclure: résoudre la problématique du recyclage et de la réutilisation des batteries issues de véhicule électrique. «Pour que l'Europe reste en tête de cette course à l'innovation, nous devons collaborer avec les acteurs de l’innovation et les autorités afin de veiller à ce que nos lois n'entravent pas ce potentiel, a déclaré Carlos Moedas, commissaire à la recherche, à la science et à l’innovation. Cet Innovation Deal permettra de clarifier le paysage réglementaire dans ce domaine et de stimuler la demande de véhicules électriques.»

Sortir du statut de déchet

Concrètement, les Français Renault Nissan Alliance, Bouygues Energy Services et Lomboxnet (Pays-Bas), aux côtés des Etats français et néerlandais, vont travailler à identifier d’éventuels freins dans la réglementation communautaire -ou au niveau national ou régional- qui risquent de ralentir le recyclage ou la réutilisation de batteries issues de véhicules électriques. Car pour l’heure, une fois leurs capacités amoindries, elles sont considérées comme des déchets.

Avenir des ENR

Pourquoi ne pas les réutiliser pour d’autres usages, notamment pour des stockages stationnaires, avaient imaginé des ONG, Renault et le constructeur de batterie Saft dans un récent rapport. «Il est primordial d’assurer le stockage de l’électricité pour accroître la pénétration du photovoltaïque et de l’énergie éolienne dans les réseaux électriques intelligents, a confirmé Servan Lacire, directeur des innovations et des technologies de Bouygues Energies & services. Ce stockage est par ailleurs indispensable à l’autoconsommation locale d’électricité et permettra de soutenir le futur développement massif des infrastructures de recharge des véhicules électriques.»

 



Sites du groupe
Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus