Mobiles: risque de tumeur

Le 11 avril 2006 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un article paru dans la revue International archives of occupational and environmental health, des chercheurs de l’Institut national pour la vie au travail suédois ont évalué à 240% l’augmentation de risque de tumeur maligne pour les personnes qui ont utilisé leur téléphone mobile plus de 2.000 heures dans leur vie. Un risque qui apparaît du côté du cerveau où la personne place son téléphone portable. La recherche a porté sur 905 personnes atteintes d’une tumeur au cerveau, dont 85 ont été classées dans la catégorie des grands utilisateurs de portable. Selon un communiqué de presse de Priartem (Pour une réglementation des implantations d’antennes relais de téléphonie mobile) et d’Agir pour l’environnement, cette étude suédoise «vient confirmer l’hypothèse d’un accroissement significatif de risque de cancer du cerveau lié à l’usage du portable.» Toutefois, les chercheurs prennent ces résultats avec précaution étant donné qu’ils sont en contradiction avec des études précédentes.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus