Mise en sécurité de l’uranium enrichi polonais

Le 15 octobre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

La National Nuclear Security Administration (NNSA) a annoncé, en début de semaine, avoir achevé le transfert vers la Russie de la plus importante cargaison d’uranium hautement enrichi jamais transportée. En présence d’une forte escorte armée, l’administration dépendant du ministère américain de l’énergie a supervisé le transport, par camion, rail et bateau, de 187 kilogrammes d’uranium hautement enrichi, depuis les réacteurs de recherche Ewa et Maria, exploités par l’Institut polonais de recherches atomiques (Polatom), jusqu’à un centre de traitement situé en Russie.


Menée dans le cadre de l’Initiative pour la diminution des risques globaux (GTRI selon l’acronyme anglais), cette opération est la dernière d’une série de 5. Elles ont permis, en moins d’un an, l’évacuation en toute sécurité de 450 kg d’uranium hautement enrichi. Selon la NNSA, ce matériau aurait pu servir de matière première à la réalisation de 18 armes nucléaires.


Lancée en 2004 par le président George Bush, la GTRI est un programme visant à réduire les risques de prolifération nucléaire. Dans ce cadre, la NNSA et ses partenaires ont mis en lieux sûrs (aux Etats-Unis et en Russie) d’importantes quantités d’uranium enrichi et sécurisé plus de 700 sites nucléaires dans le monde entier.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus