Mines: un permis aurifère délivré entre Haute-Vienne et Dordogne

Le 09 janvier 2017 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le permis de Bonneval, dans le Limousin.
Le permis de Bonneval, dans le Limousin.
DR

Le ‘renouveau minier’ hexagonal se poursuit. Un nouveau permis de recherche pour de l’or, de l’argent, de l’antimoine et autres a été délivré dans le Limousin. Un sous-sol qui a déjà beaucoup donné par le passé.

 

A cheval sur la Haute-Vienne et la Dordogne, le permis de Bonneval a été délivré le 22 décembre 2016, pour une durée de 5 ans, à l’entreprise toulousaine Cordier, pour un engagement financier minimal de 4.696.230 euros.

 

Une filiale bien dotée

Une coquette somme pour cette nouvelle venue dans le paysage minier français, qui a vu le jour au deuxième semestre 2014. Mais son mentor a les moyens: elle a été portée sur les fonts baptismaux par l’Australienne Montezuma Mining Company. Si ce poids lourd de l’île-continent en a après «le potentiel géologique élevé du socle hercynien», ce sont aussi la possibilité «d’investissement à moyen terme» tout comme les «excellentes infrastructures, l’accès à une main-d’œuvre qualifiée, et l’environnement politique et économique stable» de la France qui l’affole. A terme, Montezuma Mining Company espère se voir attribuer les concessions minières situées à l’intérieur de la zone demandée et aujourd’hui exclues de la demande, en trouvant «au moment opportun un terrain d’entente avec les titulaires actuels, à travers des négociations avec ces derniers et le gouvernement français».

 

Recycler plutôt qu’exploiter

A l’instar des Amis de la Terre dans un rapport récent, l’association Stop Mines 87 condamne cet extractivisme, le considérant comme «une fuite en avant». «Plutôt qu’ouvrir de nouvelles mines, il faut tendre vers une baisse drastique des extractions, afin de préserver les générations futures d’une trop grande pénurie, estime un ingénieur de l’association. Pour compenser cette baisse, il faudrait d’abord recycler davantage les métaux; les marges de progrès sont énormes.»

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus