Michelin développe un pneu increvable et durable

Le 06 juin 2019 par Victor Miget
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Le prototype Michelin Uptis est testé sur une Chevrolet Bolt EV le mercredi 29 mai 2019 au terrain d'essais General Motors Milford à Milford, dans le Michigan. GM envisage de développer cet ensemble de roue sans air avec Michelin et de l'introduire sur les véhicules de tourisme dès 2024.
Le prototype Michelin Uptis est testé sur une Chevrolet Bolt EV le mercredi 29 mai 2019 au terrain d'essais General Motors Milford à Milford, dans le Michigan. GM envisage de développer cet ensemble de roue sans air avec Michelin et de l'introduire sur les véhicules de tourisme dès 2024.
teve Fecht pour General Motors

Le prototype de pneu increvable dévoilé par Michelin présenterait de nombreux atouts environnementaux. L'industriel prévoit une commercialisation dès 2024.

 

La crevaison pourrait n’être bientôt qu’un lointain souvenir. Michelin a présenté, mardi 4 juin, un prototype de pneu increvable, développé en partenariat avec Général Motors.

Un pneu version mobilité durable

Baptisé Uptis (Unique Puncture-Proof Tire System), ce pneu ne contient pas d’air comprimé et ne peut donc pas… crever. Il n'est donc plus nécessaire de régler la pression des pneus, ce qui réduit la maintenance et supprime la surconsommation d’essence – jusqu’à 10 % de plus – qu’entraîne un sous-gonflage. « Le pneu est un mélange de caoutchouc et d’une résine maison durable et biosourcée, dont la composition reste secrète», précise la communication de l’industriel. L’avantage de cette composition mystérieuse réside dans sa capacité à se déformer en fonction du sol et des obstacles (trottoirs, nids-de-poule, etc.).

«Sa durée de vie est la même que celle d’un pneu classique. Soit 40.000 km en moyenne » Mais sa meilleure résistance le destine, dans un premier temps, aux pays où le réseau routier est mal entretenu, voire pas du tout. Soit, en tête, l’Inde et la Chine. Pour preuve, un véhicule crève en moyenne tous les 8.000 km en Chine, contre 55.000 km aux États-Unis et 80.000 km en Europe.

Pour le groupe français, cette technologie robuste permettrait ainsi «de réaliser des économies considérables en faveur de l’environnement»puisqu’elle utilise « moins de matières premières pour la fabrication des pneus ou des roues de secours » qui, de fait, deviennent inutiles. Et de poursuivre : « Environ 200 millions de pneus dans le monde sont mis au rebut prématurément chaque année à cause d'une crevaison, de dommages causés par les aléas de la route ou d'une usure irrégulière liée à une pression mal adaptée. »

Une commercialisation prévue pour 2024

Le pneu est actuellement en test sur des voitures électriques de type Chevrolet Bolt EV. L’industriel clermontois assure que le confort de route et la sécurité sont les mêmes qu’avec un pneu classique. Il faudra compter au moins cinq ans avant que l’ensemble des tests soient réalisés et l’Uptis homologué. Michelin table sur une commercialisation en 2024. D’ici là, un milliard de pneus seront jetés prématurément…

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus