Mexique: réutilisation des eaux usées

Le 23 janvier 2006 par Christine Sévillano
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Une station d'épuration capable de recycler 80.000 mètres cubes (m3) d'eaux usées doit entrer en service cette semaine à San Luis Potosi, au Mexique. D'un coût de 263 millions d'euros financés par Degrémont (filiale de Suez Environnement), une entreprise japonaise et un consortium local, elle va alimenter en eau une centrale électrique et irriguer les terres agricoles. Alors que la centrale puisait jusqu'à présent de l'eau potable dans la nappe phréatique, les agriculteurs utilisaient les eaux issues des égouts avec les risques sanitaires et environnementaux que cela suppose. San Luis Potosi se trouve dans une région aride où le niveau des rivières et des nappes baisse alors que, simultanément, la population de 1,3 million d'habitants ne cesse de croître. D'autres agglomérations mexicaines comme la capitale Mexico, où les fuites de réseau et les coupures d'eau sont fréquentes, se trouvent dans des situations similaires de stress hydrique. La réutilisation des eaux usées, qui a fait l'objet de 876 millions d'euros d'investissements, apparaît donc plus que jamais comme une alternative. Seul obstacle pour les opérateurs mexicains: son coût.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus