Mesurer les émissions des navires avant de les réduire

Le 02 octobre 2012 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Bruxelles veut davantage impliquer l'OMI
Bruxelles veut davantage impliquer l'OMI

La Commission européenne a préconisé, le 1er octobre, l’instauration d’un mécanisme international pour mesurer les émissions polluantes des navires, en vue de les réduire dans le cadre de la lutte contre le réchauffement climatique.

«La mise en place d’un système de calcul et de contrôle des émissions provoquées par la consommation de carburant des navires est un point de départ», ont déclaré Connie Hedegaard, la commissaire au climat, et Siim Kallas, vice-président de la Commission, dans un communiqué commun.

L’objectif est de l’instaurer dès 2013 dans le cadre de l’Organisation maritime internationale (OMI), pour éviter les couacs de la taxe sur le secteur aérien, qui n’avait fait l’objet d’aucune concertation avec l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI).

Le communiqué ajoute que des avancées ont été enregistrées au sein de l’OMI pour améliorer l’efficacité énergétique des nouveaux navires construits à partir de 2015.

Le secteur maritime, comme l’aviation, contribuerait aux émissions mondiales de gaz à effet de serre à hauteur de 3%. Mais contrairement aux avions, il n’existe pas d’outil de mesure précis des polluants pour les navires.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus