Mésothéliomes: la déclaration obligatoire a débuté

Le 25 janvier 2011 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article

 

Six régions françaises ont commencé en janvier 2011 la déclaration obligatoire des mésothéliomes, cancers de la plèvre spécifique d’une exposition à l’amiante, selon l'Institut national de veille sanitaire (InVS), rapporte l’AFP.

Il s'agit d'une phase-pilote du dispositif de déclaration obligatoire prévue par le plan Cancer 2009-2013. Les 6 régions concernées sont : Aquitaine, Auvergne, Ile-de-France (Val-de-Marne et Seine-Saint-Denis), Lorraine, Midi-Pyrénées, Provence-Alpes-Côte d'Azur (Alpes-Maritimes, Bouches-du-Rhône, Var).

La déclaration obligatoire « vise à renforcer leur surveillance épidémiologique, à augmenter la reconnaissance des maladies professionnelles liées à l'amiante et à améliorer la connaissance des cas survenant en dehors d'une exposition professionnelle à l'amiante », note l'InVS.

Concernant le mésothéliome pleural malin, 1.090 décès ont été estimés sur l'année 2005. Pour 80 % d'entre eux, une exposition aux fibres d'amiante est retrouvée et près de 70 % surviennent chez l'homme.

L'amiante, également responsable de 10 à 20 % des cancers du poumon, pourrait être à l'origine de 100.000 décès d'ici 2025, selon des données de l’ex-Agence sanitaire environnement et travail (Afsset). Depuis sa création en 2002, le Fonds d'indemnisation des victimes de l'amiante (Fiva), a versé près de 2,4 milliards d'euros à quelque 52.000 victimes, rappelle l’AFP.

Dans le JDLE « Amiante: baisse des demandes d’indemnisation en 2008 »

Dans le JDLE « Amiante naturel: risques sanitaires en Corse et en Nouvelle-Calédonie »



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus