Mercure: la convention de Minamata en vigueur le 16 août

Le 22 mai 2017 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les Etats parties doivent contrôler toute pollution au mercure
Les Etats parties doivent contrôler toute pollution au mercure

La convention de Minamata sur le mercure entrera en vigueur le 16 août, selon un communiqué diffusé le 19 mai par le Programme des Nations unies pour l’environnement (Pnue).

 

Ratifiée le 29 juillet 2016 par la France, la convention de Minamata l’a été le 18 mai par l’Union européenne et 7 de ses Etats membres (Bulgarie, Danemark, Hongrie, Malte, Pays-Bas, Roumanie et Suède). Ce qui a déclenché le compte à rebours pour son entrée en vigueur, prévue 90 jours plus tard.

Adoptée le 10 octobre 2013, cette convention vise à protéger l’environnement et la santé humaine des pollutions au mercure, l’un des 10 produits chimiques les plus dangereux au monde. Elle engage les gouvernements à prendre des mesures spécifiques pour assurer le contrôle de la pollution au mercure d’origine humaine. Ce qui inclut l’interdiction d’ouvrir de nouvelles mines, l’élimination progressive des mines existantes, et l’encadrement du stockage et du traitement des déchets.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus