Mercure: l’accord industriel sur le stockage salué par la Commission

Le 02 janvier 2009 par Sabine Casalonga
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Dans un communiqué du 22 décembre, la Commission européenne s’est félicitée de l'accord volontaire des industriels sur le stockage du mercure à partir de 2011.
L'association européenne des producteurs de chlore et de soude, Euro Chlor, s'est engagée à assurer un stockage sécurisé des excédents de mercure lorsque l’interdiction de l’exportation de ce métal à partir de l'Union européenne (UE) entrera en vigueur en 2011, conformément à la législation (1) adoptée par le Conseil en septembre dernier (2).
«Les excédents de mercure seront transportés dans des conteneurs en acier scellés et agréés, et stockés de préférence dans des mines de sel souterraines profondes [garantissant l’absence d’humidité et de corrosion]», précise la Commission. Celle-ci élaborera des critères techniques, ainsi que des règles de sécurité, relatifs à ces sites de stockage.

Il s’agit du premier accord sectoriel volontaire officiellement reconnu par la Commission. «Nous félicitons Euro Chlor pour cette initiative proactive qui permettra de retirer de la circulation plusieurs milliers de tonnes de mercure et de les stocker en toute sécurité» a déclaré Stavros Dimas, commissaire chargé de l'environnement.

L’UE est à l’heure actuelle le premier exportateur mondial de mercure. Mais l'industrie du chlore et de la soude, principal utilisateur de ce métal hautement toxique, réduit progressivement son emploi par le développement de méthodes alternatives.

(1) Règlement CE n° 1102/2008
(2) Voir les articles du JDLE «L’exportation du mercure hors UE interdite dès 2011» et «Publication du règlement interdisant l'exportation de mercure par l'UE»


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus