Mention du jury du management pour l'office HLM du Doubs

Le 30 novembre 2004 par Loïc Chauveau
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'office public d’HLM du Doubs est certifié Iso 14.001 depuis le 20 février 2004. Cette première nationale récompense une politique constante en faveur des énergies renouvelables et de la haute qualité environnementale.

L'OPHLM du Doubs aura 100 ans en 2019. Cette échéance lointaine n'empêche pas l'organisme de faire figurer la date dans ses calendriers. C'est que l'organisme envisage  les enjeux de l'habitat à l'échelle d'une durée de vie comptée en décennies: «Nous avons décidé de notre politique de démarche qualité dès 1994, rappelle Christian Riquelme, directeur général de l'Office. Nous avons constaté que notre parc de 12.000 logements devait être sérieusement rénové. Nous avons pris cette nécessaire remise en état comme une opportunité pour promouvoir une politique de l'habitat durable.»



L'Office a d'abord entrepris une enquête globale sur son fonctionnement à travers des enquêtes menées auprès des locataires, du personnel, des entreprises prestataires et des partenaires publics. Si le taux de satisfaction des personnes logées s'est immédiatement situé à 76%, l'intérêt d'une politique d'économie d'énergie n'a pas pour autant été écarté: «Economie d'énergie, cela signifie aussi baisse des charges, poursuit Christian Riquelme. Nos locataires doivent sentir immédiatement des effets sur leur portefeuille.» L'Office a donc cherché à améliorer l'isolation de ses bâtiments entamant ainsi une politique innovante de mise aux normes d'immeubles anciens. La géothermie chauffe désormais tout un programme immobilier de Besançon. Les habitants paient depuis 160 euros par an de chauffage contre 400 euros auparavant, «et les rejets de CO2 sont inférieurs à ceux d'une voiture effectuant 700.000 kilomètres dans l'année», se réjouit le directeur.



L'énergie solaire thermique est utilisée dans de nombreux programmes du département. La norme de haute qualité environnementale (HQE) est devenue le préalable à tout contrat signé avec les entreprises du BTP: «Avec ces partenaires, nous avons entrepris dès 1997 une démarche de qualité, explique Christian Riquelme. Cela nous a obligés à nous professionnaliser. Nous devions être capables de dire ce que nous voulions, d'exiger le respect de normes, d'expliquer ce que nous attendions des entrepreneurs. En retour, il n'était plus question que les entreprises nous vendent n'importe quoi.»



Cette action a été maintes fois récompensée. Le 2 octobre 2002, l'Office a été lauréat du grand prix du jury décerné par l'Observatoire des énergies renouvelables pour son programme des Argilliers. Le 5 juin 2003, il a reçu le trophée de l'environnement des dirigeants commerciaux de France pour deux opérations à Velotte et Ecole-Valentin. Le 22 septembre 2003, celle d'Ecole-Valentin a reçu le trophée de la réhabilitation, et le 6 avril 2004 la rénovation de l'Hôtel-Dieu de Morteau a été distinguée. Le prix décerné dans le cadre de Pollutec couronne donc le succès d'une politique au long cours.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus