Méningite à Listeria : un surrisque de décès sur cinq ans

Le 02 novembre 2011 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Chez les personnes ayant développé une méningite liée à Listeria, le risque de mortalité demeure surélevé dans les années suivantes, notamment en raison de cancers, selon une étude danoise publiée dans le Journal of Infection.
Les méningites constituent l’une des manifestations les plus sévères de la listériose, avec de fréquents décès. Le risque demeurerait même à un niveau élevé pendant cinq ans, selon l’étude publiée par Casper Roed, de l’hôpital universitaire de Copenhague, et ses collègues, la plus large jamais conduite sur ce type de méningite.
Menée sur les données 1977-2006 du registre hospitalier national, qui recense 183 cas de méningite à Listeria sur cette période [1], leur étude révèle un doublement du risque de mortalité dans les cinq années suivant la méningite. Au-delà de cinq ans, il rejoint celui de la population générale.
C’est avant tout la mortalité cancéreuse qui semble en cause, avec un triplement par rapport à la population contrôle. Un phénomène que les auteurs attribuent à une fragilité de ces personnes, c’est-à-dire que le fait d’avoir un cancer favorise la listériose.
Fait intéressant, cette surmortalité était même observée lorsque le diagnostic de cancer n’était posé qu’après la méningite. «Lorsqu’ils ont eu leur méningite, ces patients présentaient déjà un cancer non diagnostiqué qui les rendaient plus susceptibles à une infection par Listeria monocytogenes», expliquent les auteurs.
Selon eux, tout patient développant une méningite liée à Listeria devrait se voir «dépister de manière méticuleuse» toute maladie l’y ayant prédisposé, «principalement un cancer sous-jacent».
[1] Ces personnes étaient d’un âge médian de 61,7 ans lors du diagnostic de méningite et étaient majoritairement des hommes (57%).


Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus