Menaces sur les glaces du Toit du monde

Le 06 décembre 2011 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Cette fois, c’est malheureusement vrai. Les glaciers de l'Himalaya fondent et plutôt rapidement. De nouvelles études scientifiques sur ce processus révèlent l'impact du changement climatique dans cette région. Elles font aussi état de la menace potentielle qui pèse sur 1,3 milliard d'habitants. Selon ces études publiées dans trois rapports du Centre international pour le développement intégré en montagne (Icimod), basé à Katmandou, les glaciers ont reculé de 21% au Népal et de 22% au Bhoutan au cours des 30 dernières années.

 
Ces études apportent la première confirmation officielle de la fonte des glaciers. A l'issue du projet de recherche financé par la Suède et menée par l'Icimod pendant trois ans, les experts ont découvert que les 10 glaciers objets de leurs études étaient tous en train de fondre, à une vitesse s'accélérant entre 2002 et 2005.
 
Selon les résultats d'une autre étude, le volume de neige recouvrant la région a diminué de façon significative au cours des 10 dernières années. «Ces rapports fournissent un nouveau point de comparaison et des informations sur des zones géographiques spécifiques pour comprendre le changement climatique dans l'un des écosystèmes les plus vulnérables au monde», a commenté le président du Giec[1], Rajendra Pachauri.
 
S’étendant sur 60.000 kilomètres carrés, les 54.000 glaciers de l'Himalaya alimentent en eau les 8 plus grands fleuves d'Asie. 5 d'entre eux -l'Indus, le Gange, le Brahmapoutre, Le Yangtze et le fleuve Jaune- sont susceptibles d'être touchés par le stress hydrique dans les prochaines décennies, avec des conséquences potentielles pour 1,3 milliard de personnes.
 
Ces études font suite à une annonce erronée du Giec qui avait indiqué dans son 4e rapport en 2007 que les glaciers de l'Himalaya reculaient plus vite que les autres du monde et «pourraient disparaître d'ici 2035, voire avant». Le Giec avait ensuite indiqué qu'il s'agissait d'une «regrettable erreur».
 
 
http://www.icimod.org/publications/index.php/search/publication/775


[1] Giec: Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus