Menaces sur l’EPR américain

Le 24 septembre 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

L’EPR est décidément un réacteur difficile à construire. Après les calendriers à rallonge observés sur les chantiers finlandais et français (et les dérives de coûts en conséquence), c’est désormais le débarquement américain du réacteur franco-allemand qui est remis en question. Le problème est notamment financier.

 

Pour favoriser la relance du nucléaire civil, la législation américaine permet à l’Etat fédéral de garantir jusqu’à 70 % des emprunts consentis aux opérateurs souhaitant construire des centrales nucléaires. Problème : cette garantie n’a pas été accordée, pour le moment, à Constellation Energy, l’électricien avec lequel EDF entend construire un EPR aux Etats-Unis. La raison en est simple.

 

L’électricien de Baltimore souhaite construire un réacteur d’Areva sur sa centrale de Calvert Cliffs (Maryland). Mais dans cet Etat, Constellation n’est pas soumis aux tarifs régulés. La compagnie dirigée par Mayo Shattuck vend donc ses électrons sur un marché de gros, à un prix qui suit les évolutions de l’offre et de la demande. Et c’est précisément ce qui inquiète les autorités fédérales. Car, n’étant pas soumis aux tarifs régulés, l’exploitant du futur EPR ne peut garantir ni ses revenus ni ses capacités de remboursement.

 

Paradoxalement, l’affaire pourrait avoir des conséquences sérieuses pour EDF. Actionnaire de Constellation (à hauteur de 9,9 %) et disposant de 49 % des actions de sa division nucléaire, l’électricien français est lié à son partenaire par un pacte. Celui-ci prévoit que l’opérateur historique français achète pour deux milliards de dollars d’actifs classiques de Constellation. Expirant à la fin de l’année, cette option de vente oblige les deux compagnies à se mettre d’accord dans les semaines qui viennent. Or, si les deux électriciens ne parviennent pas à financer leur projet nucléaire, il n’est pas certain que leur alliance survive à un tel échec.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus