Menaces sur l’économie

Le 08 décembre 2015 par Valéry Laramée de Tannenberg, envoyé spécial
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
L'agriculture sera le secteur le plus touché par les conséquences du réchauffement.
L'agriculture sera le secteur le plus touché par les conséquences du réchauffement.
DR

Jusqu'ici, tout va bien.

Les conséquences des changements climatiques ne seront pas seulement environnementales ou sociétales. Elles seront aussi économiques. En soi, la nouvelle n’a rien d’un scoop. Dans son célèbre rapport, l’ancien économiste en chef de la Banque mondiale Nicholas Stern avait, il y 9 ans, estimé à 20% du PIB mondial le coût de l’inaction.

plus tôt que prévu

Des chercheurs de l’université de New York ont tenté de préciser le moment à partir duquel le réchauffement commencerait à influer sur le bon déroulement de l’économie mondiale. Pour ce faire, Peter Howard et Derek Sylvan ont interrogé 365 économistes du monde entier. Publiée le 7 décembre, la synthèse des entretiens est édifiante.

 

La plupart de ces économistes estiment que le dérèglement climatique aura prochainement des effets négatifs sur l’économie globale. Le «prochainement» se situant, pour la majorité, autour de 2025. Toutefois, 41% des experts affirment que le climat affecte déjà la bonne marche des affaires.

agriculture, le secteur le plus touché

Les secteurs qui seront les plus touchés restent l’agriculture (pour 94% des personnes interrogées), la pêche (78%), les services aux collectivités (74%), la foresterie (73%), le tourisme et les activités extérieures, le secteur de l’assurance (68%). Sans oublier le secteur de la santé. Un réchauffement de 3°C (grosso modo la tendance climatique induite par les politiques nationales esquissées dans les INDC) pourrait affecter de 10% la richesse mondiale à la fin du siècle.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus