Medvedev se penche sur la station de Pavlovsk

Le 17 août 2010 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La Russie fête vraiment l’année de la biodiversité à sa façon. Après que la justice a donné, la semaine passée, son feu vert à la destruction de la station de Pavlovsk de l’Institut Vavilov (JDLE), les réactions se sont multipliées.

Les avocats de l’Institut Vavilov, propriétaire du conservatoire, ont, bien sûr, fait appel de la décision. Organe consultatif auprès du Kremlin, représentant les intérêts de la société civile, la Chambre civile russe a télégraphié au président Medvedev pour empêcher la destruction de l’un des plus grands conservatoires de baies et de semences du monde.

Est-ce la campagne internationale qui s’est développée sur les réseaux sociaux, les appels lancés par sa ministre de l’agriculture, Elena Borisovna Skrynnik, ou le télégramme de la Chambre civile, quoi qu’il en soit, le maître du Kremlin est sorti de sa réserve. Vendredi, sur Twitter le président russe a indiqué avoir reçu l’appel lancé par la Chambre et avoir donné des instructions pour « examiner le problème ». Le feuilleton reprendra après le rendu de la décision de la Cour d’appel, dans quelques semaines.

 

 

 

 

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus