Méditerranée: les mouillages bientôt interdits dans les herbiers de posidonies

Le 02 mai 2019 par Stéphanie Senet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Un seul mouillage peut détruire 1.000 mètres carrés d'herbiers de posidonie
Un seul mouillage peut détruire 1.000 mètres carrés d'herbiers de posidonie

Un projet d’arrêté vise à interdire tout mouillage dans les zones correspondant à un habitat d’espèces végétales protégées. Ce qui protégerait les herbiers de posidonies, excellents remparts contre l’érosion et véritables éponges à carbone. 

La guerre est déclarée. La préfecture maritime de Méditerranée veut interdire à tout navire de mouiller dans une zone abritant une espèce végétale protégée. Une façon de sauver les herbiers de posidonies dont les habitats ont été réduits de 30% en 50 ans à cause des ancres et des pollutions marines. Un seul mouillage peut détruire 1.000 mètres carrés d’herbiers selon l’Agence française pour la biodiversité (AFB).

 

Zones à définir

«Ces zones sensibles seront définies localement dans les mois à venir», a déclaré le préfet Charles Henri Leulier de la Faverie du Ché, lors d’une conférence régionale qui s’est tenue le 26 avril sur l’île des Embiez (Var). Les bateaux de plus de 24 mètres seront les premiers concernés. Cette interdiction pourrait intervenir au plus tard l’été 2020. Avec une amende de 15.000 euros à la clé. Jean-Pierre Gattuso, directeur de recherche CNRS au laboratoire d'océanographie de Villefranche, a déclaré sur Twitter qu'il est "également très important de préserver les herbiers de posidonies des dégâts causés par les petites unités".

 

Ouverture des négociations

Après la consultation publique autour du projet d’arrêté régional, qui s’est tenue du 26 mars au 16 avril, les concertations vont débuter au niveau local entre l’Etat et les représentants de la plaisance. Elles devront fixer les grandes lignes des futurs arrêtés départementaux.

 

Des solutions dans 80% des cas

Selon l’Agence de l’eau Rhône-Méditerranée-Corse (RMC), interrogée par France Bleu, des mouillages sont possibles en dehors des herbiers de posidonies dans 80% des cas. Dans les cas restants, comme le golfe de Saint-Tropez, des grosses bouées pourraient être installées dans les fonds marins pour éviter les dommages des ancres. Des équipements qui seraient pris en charge en partie par l’agence de l’eau. En attendant, les plaisanciers sont invités à télécharger l’application Donia, qui recense l’emplacement des herbiers en Méditerranée et évalue l’impact d’un mouillage.

 

 



Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus