Médicaments dans l’eau du robinet: le Royaume-Uni s’interroge

Le 15 janvier 2008 par Agnès Ginestet
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

L'inspection de l'eau potable (DWI) britannique, chargée d'évaluer la qualité de l'eau en Angleterre et au Pays de Galles, publie un rapport établissant que des substances pharmaceutiques se retrouvent dans l'eau distribuée, en dépit des traitements appliqués par les entreprises. D'après un article du Telegraph, l'étude réalisée par des consultants recommande de rechercher la présence de certains médicaments dans l'eau du robinet, après que des traces de bléomycine (anti-cancéreux), et de diazépam (anxiolytique), ont été détectées dans des échantillons d'eau distribuée. Les doses sont toutefois trop faibles pour induire un risque pour la santé. «Les recommandations sont en train d'être analysées. Il s'agira notamment de conduire des tests sur l'eau potable», a déclaré Sue Pennison, du DWI.

C'est aussi ce à quoi ont appelé des chercheurs du Centre pour l'écologie et l'hydrologie (CEH). Selon le Telegraph, l'une de leurs études alerte sur le fait que des médicaments utilisés en chimiothérapie sont entraînés via les eaux usées dans les rivières britanniques. «Même si nous ne voulons pas alarmer les gens, il serait stupide d'affirmer qu'il n'y a pas de risque», a indiqué Andrew Johnson, qui a dirigé l'étude en question.

Cependant, les auteurs ont calculé qu'un adulte qui boit environ 1,5 litre d'eau par jour est susceptible d'absorber une dose hebdomadaire de substances anti-cancéreuses 300 à 30.000 fois inférieure aux normes de sécurité recommandées. Mais les chercheurs n'excluent pas un risque plus élevé pour les foetus, la dose de médicaments à laquelle ils sont exposés étant plus importante comparativement à leur poids.




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus