MDE: la Chine va lourdement investir

Le 23 août 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Les cimentiers devront diminuer de 3% leur consommation.
Les cimentiers devront diminuer de 3% leur consommation.

L’Empire du milieu émet de plus en plus de CO2, mais il se soigne. En début de semaine, le Conseil des affaires de l’Etat a annoncé que le gouvernement allait consacrer, d’ici 2015, 2.370 milliards de yuans (300 milliards d’euros) à des projets d’efficacité énergétique et de maîtrise des consommations dans l’industrie.

En contrepartie, l’industrie lourde s’est vu fixer des objectifs d’efficacité énergétique. Les sidérurgistes devront réduire d’un quart la consommation d’énergie par tonne d’acier produite. Les exploitants de centrales thermiques au charbon devront accroître de 8% le rendement de leurs installations. Et les cimentiers devront abattre de 3% leur consommation de kilowattheures.

Ce faisant, la Chine espère éviter la consommation de 670 millions de tonnes de charbon d’ici 2015. Mais les efforts ne s’arrêteront pas là. En 2009, Pékin s’est, effet, engagé à réduire de 40 à 45% d’ici 2020 l’intensité carbone de son économie.

En parallèle de la modernisation de son tissu industriel, la seconde puissance économique du monde va ouvrir, ces deux prochaines années, sept marchés régionaux de quotas d’émission de CO2. Elle devrait aussi renforcer ses contrôles sur le secteur énergétique. Et elle développe fortement la production d’énergies renouvelables. En juillet dernier, les fermes éoliennes et les centrales photovoltaïques ont produit 106 TWh: 31% de mieux qu’un an auparavant.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus