Marées vertes : le traitement des algues en Bretagne plus cher que prévu

Le 01 juin 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La chambre régionale des comptes de Bretagne a révélé dans un communiqué du 28 mai le montant réel des dépenses de traitement des algues vertes pour huit communes.

Plus élevés que prévu, « les coûts de ramassage et de traitement pour les collectivités bretonnes sont passés de 345.063 à 809.027 euros entre 2007 et 2009, tandis que les volumes ramassés augmentaient de 27.150 à 60.642 m3 » indique la chambre régionale des comptes.

Et ces dépenses risquent de s’alourdir encore. En effet, dans la seule baie de Saint-Michel-en-Grève, pas moins de 1,4 million d’euros seront nécessaires en 2010, contre 400.000 prévus en 2009. Le plan de lutte contre les algues vertes présenté en février dernier prévoyait, pour le ramassage sur terre, une prise en charge par l’état dans la limite de 700.000 €. L’agence de l’eau Loire Bretagne devait participer à hauteur de 30% aux projets pilotes de ramassage des algues en mer (coût estimé à 400.000 €) et par le Parc Naturel Marin d’Iroise à Douarnenez (coût estimé à 10 000 €).

Si l’Etat soutiendra la création de plateformes supplémentaires de compostage d’algues vertes qui permettront à l'horizon 2011 de traiter par compostage l'ensemble des algues ramassées, les communes devront supporter de nombreux coûts : ramassage systématique des algues, frais d’équipement des collecteurs, sans oublier les dépenses liées à la cessation progressive des épandages pour réduire la présence des nitrates.

C’est pourquoi certaines communes ont l’intention de déposer prochainement un recours devant le tribunal administratif de Rennes afin de demander à l’Etat une meilleure prise en charge.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus