Marée noire : l'heure des comptes

Le 02 novembre 2010 par Célia Fontaine
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Le groupe pétrolier BP, responsable de la marée noire du golfe du Mexique survenue en avril dernier, ne veut pas payer seul les frais du désastre écologique. Or les côtes attendent d'être parfaitement nettoyées et les victimes indemnisées.

Le pétrogazier britannique aurait demandé à Moex Offshore, son partenaire japonais sur le gisement Macondo détenu par Mitsui Oil Exploration[1], d’honorer des factures pour un total de 1,9 milliard de dollars (1,35 milliard d’euros).

« En lien avec la marée noire autour de la plate-forme pétrolière Deepwater Horizon qui a commencé en avril 2010, Moex Offshore (...), détenue par Mitsui Oil Exploration, a reçu des factures de BP dont le total, au 2 novembre 2010, atteignent 1,898 milliard de dollars », a indiqué Mitsui Oil Exploration dans un communiqué du 2 novembre.

Pour l’heure, rien n’indique que Moex Offshore sera obligée de payer cette somme. La société, qui possède 10 % des parts du puits de pétrole sous-marin à l'origine de la pollution, a différé le paiement des factures. Elle attend que les causes de la catastrophe soient éclaircies.

BP estime que sa demande correspond « à l'accord de développement conjoint et les sommes exigées en adéquation avec les 10 % des coûts de l'incident », explique Mitsui Oil Exploration.

Actuellement le groupe britannique a réuni 32 milliards $ (22,84 milliards €) pour payer les coûts de la marée noire. Il évalue désormais la facture totale à 39,9 milliards $ (28,48 milliards €).


[1] elle-même filiale de Mitsui and Co



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus