Marches contre les pesticides : un phénomène qui monte?

Le 22 février 2016 par Marine Jobert
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
La première manifestation du genre a eu lieu à Bordeaux.
La première manifestation du genre a eu lieu à Bordeaux.
DR

 

Lille. Besançon. Chambéry. Trois nouveaux rassemblements, visant à dénoncer le recours massif aux pesticides en agriculture, ont eu lieu dimanche 21 février. A Lille, ils étaient entre 50 et 100, scandant «Arrêtons d’être empoisonnés, passons à l’action», rapporte La Voix du Nord. Une assistance de militants, emmenés notamment par Générations Futures et par le groupe local de Greenpeace. Depuis le grand escalier du théâtre du Nord, sur la Grand-Place, ils ont interpellé les passants et distribué des tracts.

A Besançon, c’est une marche silencieuse qui s’est ébranlée, forte d’environ 120 personnes, «pour une agriculture saine et respectueuse de la nature». En première ligne, décrit L’Est Républicain, les apiculteurs et leurs accusations contre les pesticides en général, et les néonicotinoïdes en particulier. Les Amis de la Confédération paysanne Alsace appelaient à la marche, initiée par des citoyens.

A Chambéry, enfin, des masques de protection ont été déposés devant la préfecture. Près de 400 personnes, rassemblées à l’appel des Amis de la Terre, d’associations locales ou de la Confédération paysanne, ont défilé derrière des pancartes exigeant un changement radical dans les pratiques culturales. Comme «Croquez des pommes pas des pesticides» ou «Des supers maraîchers, pas des supermarchés», rapporte Le Dauphiné Libéré.

 

Ces trois marches ont eu lieu trois semaines après la diffusion d’un magazine consacré aux conséquences sanitaires des pesticides, diffusé dans le magazine «Cash Investigation[1]». Une première marche a eu lieu le 14 février à Bordeaux, rassemblant près de 600 personnes.

 



[1] le 2 février par France 2

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus