Malgré la crise, les ENR françaises progressent

Le 30 novembre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
33.328 dossiers PV sont à l’instruction.
33.328 dossiers PV sont à l’instruction.

En dépit d’un climat peu propice, en principe, au développement des énergies renouvelables, éolien et photovoltaïque continuent de progresser dans l’Hexagone.

Dans son dernier tableau de bord, le Commissariat général au développement durable (CGDD) souligne que le parc éolien tricolore affiche, au 30 septembre 2012, une capacité installée de 7.271 mégawatts, en progression de 7% depuis la fin de l’année passée. Au cours des 9 premiers mois de l’année, les énergéticiens ont mis en service 465 MW de capacités nouvelles: 34% de moins que durant la même période de 2011.

On est encore loin du rythme préconisé par la programmation pluriannuelle des investissements électriques (1.500 MW/an) pour atteindre les objectifs «renouvelables» imposés à la France par le paquet Energie-climat de 2008.

Depuis le début de l’année, les éoliennes ont produit 9,6 térawattheures, en progression de 24% par rapport aux trois premiers trimestres de 2011. L’éolien produit désormais 2,7% de l’électricité consommée, contre 2,2% l’an passé.

Le parc photovoltaïque atteint une capacité installée de 3.923 MWc, au 30 septembre: 1.000 MW de mieux qu’à la fin de l’an passé. Comme pour l’éolien, le rythme de mise en service des nouvelles installations a fortement décru: 999 nouvelles centrales ont été mises en service au cours des 3 premiers trimestres contre 1.312 durant les 9 premiers mois de l’année passée (-24%).

Côté prospectif, les chiffres laissent entrevoir une éclaircie. Pas moins de 516 projets éoliens, totalisant une capacité de 8.906 MW, sont en cours d’instruction. Cela étant, les autorisations de raccordement au réseau d’électricité n’ont été signées que pour 110 installations (1.410 MW).

Les chiffres sont encore plus impressionnants pour le photovoltaïque: 33.328 dossiers (2.196 MWc) sont à l’instruction, dont 18.219 (527 MW) sont d’ores et déjà potentiellement raccordables aux réseaux.

Au total, la France met en œuvre 10.850 MW de capacités éoliennes et photovoltaïques. Les parcs les plus imposants se situent en Champagne-Ardenne (1024 MW), en Picardie (966 MW) et en Lorraine (856 MW). Les régions les plus pauvres en énergies «vertes» sont la Franche-Comté (58 MW), l’Ile-de-France (78 MW) et la Corse (103 MW).



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus