Malaisie: 6.000 moustiques transgéniques dans la nature

Le 26 janvier 2011 par Sabine Casalonga
> 
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

 

La Malaisie a lâché dans la nature 6.000 moustiques génétiquement modifiés dans le cadre d'un programme-test destiné à combattre la dengue mais critiqué par des experts qui le jugent risqué, a annoncé mercredi 26 janvier un organisme gouvernemental, informe l’AFP.

Cet essai-test, le premier de ce type en Asie, a été mené avec des moustiques mâles du genre Aedes, l'espèce qui transmet la dengue, dans une zone inhabitée de l'Etat de Pahang, dans le centre du pays, a précisé l'Institut de recherche médicale (IRM).

Ces moustiques ont été génétiquement modifiés pour que leur progéniture meure rapidement, ce qui à moyen terme devrait entraîner une nette baisse de leur population, voire leur disparition, explique l’AFP.

Transmise par la femelle, la dengue provoque une fièvre sévère, accompagnée de maux de tête, et peut aboutir au décès du patient s'il n'est pas soigné.

Le test a débuté le 21 décembre pour « étudier la dispersion et la longévité de ces moustiques dans la nature », a précisé l'institut. Il a été « conclu avec succès le 5 janvier », a-t-il ajouté, en indiquant que les données allaient être analysées.

Un collectif d'associations, Third World Network, avait appelé fin 2010 à l'annulation du programme, jugeant trop « risquée » la décision d'« avoir recours à des modifications génétiques ».

« Je suis surprise qu'ils l'aient lancé sans annonce préalable malgré les fortes préoccupations des ONG mais aussi de scientifiques et d'habitants » des régions concernées, a réagi la chercheure Lim Li, une responsable du réseau, citée par l’AFP. « Il reste de nombreuses questions en suspens et la recherche est insuffisante sur les conséquences d'un tel test ».

Dans le JDLE « Comment lutter contre le moustique-tigre ? »

Dans le JDLe « Antilles : l’épidémie de dengue s’intensifie »



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus