Maladie du sang près d’un site pollué aux Etats-Unis

Le 27 août 2008 par Claire Avignon
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email

Une agence gouvernementale américaine a confirmé, dans un communiqué du 25 août, un risque 4 fois plus élevé de souffrir de la maladie de Vaquez dans une zone géographique de 3 comtés du nord-est de la Pennsylvanie. 33 personnes qui n'ont pas «une activité professionnelle, des ancêtres ou des choix de style de vie» communs, sont atteinte de cette maladie due à une production excessive de globules rouges, indique le communiqué de l'Agence pour les substances toxiques et le registre des maladies (ATSDR). Elles ne boivent pas non plus une eau provenant d'une source commune.

Les premières suspicions sont apparues il y a un an environ. Si l'ATSDR dit ne pas avoir enquêté sur la ou les causes de ce «cluster» (1), l'Associated press rappelle que la région comporte plusieurs sites du Superfund et une centrale à charbon. Superfund est un programme fédéral de dépollution des sols pollués.

Le sénateur Arlen Specter a annoncé, toujours le 25 août, qu'une commission parlementaire avait approuvé une aide financière pour des travaux d'investigation de l'université de Drexel.

Selon l'ATSDR, quelques études scientifiques datant d'il y a plus de 25 ans lient le risque de maladie de Vaquez avec l'exposition à des produits chimiques comme le benzène.



(1) Appelé en français agrégat spatio-temporel, un cluster est un regroupement inhabituel dans le temps et dans l'espace de maladies ou de symptômes, au sein d'une population précise




A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus