Maïs: le réchauffement fera valser les étiquettes

Le 23 avril 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le quart du maïs US sert à produire de l'éthanol.
Le quart du maïs US sert à produire de l'éthanol.

Quelle sera l’influence des changements climatiques sur les prix du maïs? Question légitime à laquelle répondent trois économistes des universités Stanford (Californie) et Purdue (Indiana). Dans un article publié le 22 avril par Nature Climate Change, Noah Diffenbaugh et ses confrères ont modélisé la réponse du marché américain du maïs aux conséquences du réchauffement du climat.

En reprenant comme hypothèse de départ le scénario A1B du Giec (concentration de 700 parties pour million de CO2 d’ici la fin du siècle), les trois auteurs estiment que le nombre de jours de sécheresse sévère  durant la période de croissance va s’accroitre sensiblement, même au cours des 30 prochaines années.

En conséquence, la volatilité des prix de la céréale devrait doubler par rapport à la période actuelle. La sensibilité des prix du maïs aux fortes chaleurs, expliquent les trois chercheurs, sera encore accrue si les Etats-Unis continuent d’utiliser massivement le maïs pour produire de l’éthanol destiné aux voitures.  Depuis 2011, les usines américaines de production d’agrocarburants sont les premières consommatrices de maïs, engloutissant le quart de la production annuelle.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus