Macron sur les traces de Sarkozy ?

Le 15 juin 2020 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
ajouter à mes dossiersRéagir à cet article
Adresse aux Français (juin 2020)
Adresse aux Français (juin 2020)
PR

Un nouveau modèle économique, construit avec la société civile, qui mettra la rénovation de l'immobilier au coeur de l'action. Le projet esquissé,  dimanche 14 juin, par Emmanuel Macron s'inspire fortement du Grenelle de Nicolas Sarkozy.

Il ne sera pas dit que le président de la République n’aura rien annoncé, lors de sa quatrième adresse aux Français depuis le début de la pandémie. Dimanche 14 juin, Emmanuel Macron a d’abord rappelé les points forts de l’action gouvernementale : mobilisation du système de santé, mesures de chômage partiel, plans de soutien à l’automobile, l’aéronautique, le tourisme, la culture, la restauration, l’hôtellerie. «Au total, nous avons mobilisé près de 500 milliards d’euros pour notre économie, pour les travailleurs, pour les entrepreneurs, mais aussi pour les plus précaires. C’est inédit», a-t-il souligné. Ce n’est pas faux.

Qui va régler l’addition ? Pas les contribuables: «notre pays est déjà l’un de ceux où la fiscalité est la plus lourde», rappelle le chef de l’Etat. Pas la jeunesse: «c’est elle qui porte la dette écologique et budgétaire.»

nouveau modèle économique

Alors quoi? Et si l’on essayait un nouveau modèle économique, a glissé le président de la république ? «Il nous faut créer les emplois de demain par la reconstruction écologique qui réconcilie production et climat: avec un plan de modernisation du pays autour de la rénovation thermique de nos bâtiments, des transports moins polluants, du soutien aux industries vertes. Cela passera aussi par l’accélération de notre stratégie maritime, nous qui sommes la deuxième puissance océanique mondiale.»

Le timing? Serré: «cette reconstruction économique, écologique et solidaire sera la clé notre indépendance. Elle sera préparée durant tout l’été avec les forces vives de notre Nation pour être mise en œuvre au plus vite.»

La préparation d’un projet économique, «avec les forces vives de notre Nation»? Toute ressemblance avec le Grenelle de l’environnement organisé par le gouvernement de Nicolas Sarkozy ne serait pas purement fortuite. Les discussions estivales pourront être alimentées par les propositions que formulera, en fin de semaine, la convention citoyenne pour le climat. Et, accessoirement, par la stratégie nationale bas carbone qui nous impose de rénover 370.000 logements par an jusqu'en 2030. Après, il faudra doubler cet effort.

la rénovation au coeur du projet

Comme Nicolas Sarkozy, Emmanuel Macron remet donc la rénovation des logements et des bâtiments publics au cœur de son programme environnemental, pour les deux dernières années de son mandat. L’actuel locataire de l’Elysée pourra s’appuyer sur une nouvelle norme de construction, la RE 2020, appelée à succéder à la RT 2012 établie sous le quinquennat de … Nicolas Sarkozy.

Autre similitude: Emmanuel Macron bénéficie, lui aussi, d’un formidable coup de pouce écologique donnée par l’Union européenne. S’il est adopté et mis en œuvre par les 27, le Pacte vert (et ses déclinaisons agricoles et «naturelles») devrait favoriser les investissements dans les énergies renouvelables, l’efficacité énergétique, de nouvelles pratiques agricoles.

En 2008, le paquet énergie climat 2020 européen avait, lui aussi, engagé l’Europe a accroître significativement ses investissements en matière d’énergies vertes et d’économie d’énergie.