Macron: le choix de Matthieu Orphelin

Le 24 février 2017 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Seul E.Macron peut empêcher le duel Fillon-Le Pen, estime Matthieu Orphelin.
Seul E.Macron peut empêcher le duel Fillon-Le Pen, estime Matthieu Orphelin.

Spécialiste de la transition énergétique, ex-porte-parole de la Fondation Nicolas Hulot, actuel directeur de l’économie circulaire et déchets de l'Ademe, Matthieu Orphelin a rallié, jeudi 23 février, le camp d’En Marche! Un choix assumé.

On savait nombre d’électeurs et d’observateurs déboussolés par l’actuelle campagne des présidentielles. Il en est de même pour les militants. Et particulièrement, semble-t-il, au sein de la mouvance écologiste. Car, avec l’absence d’un candidat écolo au premier tour (une première depuis 1974!), c’est à qui portera au plus haut (ou au moins bas) la flamme verte.

Sans surprise, Yannick Jadot a choisi de se rallier à Benoît Hamon, le candidat désigné par la primaire socialiste. Le député européen EELV n’avait guère le choix. Il n’a pas réussi à récolter les 500 parrainages nécessaires. Dans la perspective des élections législatives, seul le PS peut réserver des circonscriptions aux écolos. L’ancien directeur de campagne de Greenpeace ne pouvait pas ne pas se rallier au panache Hamon. Un chemin également accompli par Jean-Vincent Placé, inoubliable auteur de Pourquoi pas moi!

Mettre de l’écologie partout

Des compagnons de route ont mis le cap sur d’autres phares. Corinne Lepage et surtout François de Rugy, ex-candidat à la candidature, ont rallié le camp d’Emmanuel Macron. C’est aussi le cas de Matthieu Orphelin. Ce choix peut surprendre, venant de l’ancien porte-parole de la fondation Nicolas Hulot (FNH), dont le créateur a souvent fait montre d’admiration pour… Jean-Luc Mélenchon.

C’est mal connaître l’état d’esprit FNH. «Le mot d’ordre de Nicolas Hulot a toujours été de mettre de l’écologie partout», se défend Mathieu Orphelin. Mais pourquoi Macron? Le pragmatisme serait-on tenté de dire. «Un peu passé inaperçu, son programme comporte beaucoup de mesures pour lesquelles je me bats depuis longtemps», rappelle l’ancien conseiller régional (EELV) des Pays-de-la-Loire: contribution Climat Energie à 100 euros la tonne en 2030, convergence de la fiscalité sur les carburants, renforcement de la lutte contre la précarité énergétique, confirmation des objectifs de maîtrise de l’énergie, baisse à 50% de la part du nucléaire dans la production d’électricité en 2025.

Macron a progressé

Dont acte. Mais nombre de ces mesures, précisément, existent ou sont dans les tyaux. «C’est vrai, mais il est important que ces tendances soient inscrites dans la durée. Certaines, comme la baisse du nucléaire, seront purement annulées sous une présidence Fillon ou Le Pen.» Matthieu Orphelin reconnaît aisément que son champion n’a pas toujours été le candidat naturel de l’écologie. «Mais il a clairement et rapidement progressé. En témoigne, son évolution sur Notre-Dame-des-Landes[1]

Le leader d'En Marche ! a aussi repris des idées poussées par la fondation Nicolas Hulot: 50% de bio, de produits labellisés ou locaux dans la restauration collective publique et privée, un Grenelle de l’alimentation, la séparation des activités de conseil et de vente des pesticides. Le tout mâtiné d’un programme d’investissement de 5 milliards d’euros en faveur de la transition agricole. «C’est cela qui fera durablement et favorablement évoluer l’agriculture française», soutient Matthieu Orphelin.

A condition, bien sûr, d’accéder à l’Elysée. Et là, l’auteur des Chroniques d’un élu écolo est formel: «Il n’y a que Macron qui puisse éviter le duel catastrophique entre Fillon et Le Pen.»

 



[1] Emmanuel Macron ne souhaite plus la construction de l’aéroport. Il préconise la nomination d’un médiateur chargé de comparer le projet initial avec la modernisation de l’aéroport actuel.

 



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus