Luxembourg condamne Londres pour sa gestion des eaux pluviales

Le 19 octobre 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Terminé le by-passing des eaux pluviales.
Terminé le by-passing des eaux pluviales.

La Cour de justice de l'Union européenne a déclaré, jeudi 18 octobre, le Royaume-Uni coupable d'infraction au droit européen sur le traitement des eaux usées. Des stations d’épuration situées à Whitburn (nord de l'Angleterre) et à Londres, ont en effet déversé leurs eaux usées dans des cours d'eau.

La Cour n'a pas encore fixé le montant des amendes. Elles peuvent atteindre plusieurs milliers d'euros par jour. Le Royaume-Uni, a estimé la Cour, ne s'est pas mis en conformité avec les nouvelles normes de traitement des eaux usées instaurées par une directive européenne de 1991. Le système de traitement des eaux usées de Londres, qui date pour l'essentiel de l'époque victorienne, est suffisant par temps sec, estime la juridiction de Luxembourg, mais se révèle insuffisant en cas de fortes pluies.

Les conduits débordent alors et déversent leur trop-plein dans la Tamise. Les autorités britanniques ont fait valoir qu'elles avaient pris des mesures pour régler le problème et étaient désormais en conformité avec la réglementation européenne. La Cour de justice n'a pas été d'accord avec cet argument a posteriori.

Londres prévoit de construire un énorme tunnel sous la Tamise pour résoudre ce problème de capacité. Mais des voix se sont fait entendre pour protester contre le coût élevé du projet (4 milliards de livres -près de 5 milliards d'euros), qui risque de se traduire par une augmentation de la facture d'eau des Londoniens.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus