Loutre d’Europe: un retour gagnant, mais pas gagné

Le vendredi 04 octobre 2019 à 17h 49 par Romain Loury
Charles Lemarchand
Charles Lemarchand

Depuis sa protection en 1981, la loutre recolonise le territoire français. Si l’espèce semble en grande forme, rien n’est acquis. Car pour que le retour d’une espèce soit pérenne, il s’agit aussi de préserver son environnement, rappelle le biologiste Charles Lemarchand, co-auteur d’un récent ouvrage sur ce mustélidé.

Extrait : Alors que des nuages noirs s’accumulent sur la biodiversité mondiale, il est des espèces dont le retour prouve que rien n’est perdu. Parmi eux, les rapaces, le castor ou la loutre connaissent un net retour depuis les années 1980...

comment lire l'article complet ?

Vous êtes abonné

Saisissez vos codes d’accès :

Mot de passe perdu?
Cliquez ici

Pas encore abonné ?

Abonnez-vous au JDLE et soyez au cœur de l’information professionnelle en Hygiène, Sécurité et Environnement.

Découvrez notre offre d’abonnement :

  • - Un accès simple à toute l’actualité HSE pour une meilleure maitrise des risques
  • - Une communauté de professionnels et un outil d’échange pour partager vos retours expériences
  • - Une newsletter quotidienne pour ne pas passer à côté de l’information

en savoir plus

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus