Los Angeles respire mieux

Le 03 octobre 2014 par Romain Loury
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Le port de Los Angeles, zone la plus polluée
Le port de Los Angeles, zone la plus polluée
DR

Depuis 2005, la pollution atmosphérique a fortement chuté dans le sud de la Californie, notamment à Los Angeles, selon un bilan révélé vendredi 3 octobre par l’agence en charge de la surveillance de l’air. Conséquence: le nombre de cancers associés pourrait avoir chuté de 65%.

 

Des voitures et camions plus propres, de moindres émissions dans les ports maritimes, peut-être aussi l’effet de la crise économique… depuis 2005, la pollution a chuté dans le sud de la Californie, avec une baisse allant jusqu’à 70% pour les particules diesel, selon un bilan du programme MATES IV mené par le South Coast Air Quality Management District (SCAQMD).

Selon ses calculs, le nombre de cancers liés à la pollution atmosphérique, principalement du poumon, serait ainsi passé de 1.194 cas par million d’habitants en 2005 à 418 cas par million d’habitants en 2012, pour une exposition de 70 ans. Soit une chute de 65% dans les quatre comtés couverts par le SCAQMD, ceux de Los Angeles, d’Orange, de Riverside et de San Bernardino.

Depuis 2005, le Golden State impose aux bateaux d’utiliser des carburants moins polluants dès qu’ils sont à moins de 24 miles nautiques (45 km) d’un port. Désormais plus propres, ceux de Los Angeles et de Long Beach demeurent malgré tout les zones les plus polluées de la région: le risque de cancer chez les riverains y demeure le double de celui observé dans d’autres zones urbaines.

Si l’amélioration est réelle, les experts du SCQAMD s’accordent à dire que les effets sanitaires de la pollution atmosphérique sont largement sous-estimés. Dans ses prochaines recommandations, attendues pour 2015, l’agence pourrait fortement les revoir à la hausse, jusqu’à un facteur 3.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus