Los Angeles: le plan Camions propres en difficulté

Le 04 novembre 2008 par Victor Roux-Goeken
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un programme environnemental peut-il être revu à la baisse pour atteinte à la libre concurrence? La question ne se pose pas seulement à l’échelle mondiale ou européenne, mais aussi locale.

La commission maritime fédérale des Etats-Unis a demandé à un tribunal de première instance (district court), mercredi 29 octobre, de minorer certaines dispositions du plan Camions propres des ports de Los Angeles et de Long Beach, plus grand complexe portuaire des Etats-Unis.

Des éléments de ce programme sont «de nature, par une réduction de la compétition, à produire une hausse déraisonnable des coûts de transport ou une baisse déraisonnable du service», selon un communiqué de la commission relayé par le quotidien Los Angeles Times.

A Los Angeles, la mise en œuvre du programme portuaire requiert que les chauffeurs de poids lourds travaillent pour des concessionnaires agréés. Exit donc les milliers d’indépendants qui dominaient le secteur avant l’entrée en vigueur du plan, le 1er octobre dernier. Ce n’est pas le cas à Long Beach.
La commission menace de mettre en déroute le plan anti-pollution, alors même que l’association américaine des transporteurs routiers avait déjà perdu une bataille judiciaire lors d’un procès devant un autre tribunal.

Le plan Camions propres interdit l’accès au port aux camions construits avant 1989. En 2012, seuls les camions respectant les normes de 2007 pourront entrer dans les deux ports. Son but est d’éviter l’émission de tonnes de particules et d’autres polluants, contribuant au plan d’action Air propre -qui vise à réduire les émissions polluantes aux ports de 45% d’ici 2012. Mais aussi d’amadouer les associations environnementales, qui bloquent les projets d’extension des ports.


A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus