Londres subventionne l'exploration pétrolière

Le 23 mars 2012 par Valéry Laramée de Tannenberg
Imprimer Twitter Facebook Linkedin Google Plus Email
Un budget de rigueur, sauf pour les pétroliers.
Un budget de rigueur, sauf pour les pétroliers.

Il y a deux semaines, The Guardian publiait un sondage dévastateur pour l’administration Cameron. Seuls 2% des Britanniques, affirmait l’étude, estimaient que le gouvernement de coalition était «le plus vert» à jamais avoir dirigé le royaume. Cela se confirme.

Dans le budget 2012, dont il a présenté, mercredi, les grandes lignes George Osborne prévoit d’aider fiscalement les compagnies pétrolières et gazières.

Le chancelier de l’échiquier prévoit d’accorder jusqu’à 3 milliards de livres (3,58 milliards d’euros) durant la prochaine année fiscale à BP, Shell et leurs concurrents pour développer les champs d’hydrocarbures situés à l’ouest de l’archipel des Shetlands. Selon les professionnels, cette aide devrait permettre le déclenchement de 40 milliards de livres d’investissements (47,8 milliards d’euros).

Développer les gisements de cette zone nécessitera des forages profonds. L’aide fiscale devrait donc essentiellement profiter aux plus importantes compagnies pétrolières.

Accueillie favorablement par le secteur pétrolier, cette annonce est massivement pilonnée par les ONG environnementales. «Après avoir vu, ces derniers mois, le gouvernement s’interroger sur le devenir des subventions aux énergies renouvelables, il est choquant de voir Osborne distribuer des milliards de subventions aux plus importantes compagnies pétrolières», résume Craig Bennett, directeur des campagnes des Amis de la terre.



A suivre dans l'actualité :

Sites du groupe

Le blog de Red-on-line HSE Compliance HSE Vigilance HSE Monitor

Les cookies assurent le bon fonctionnnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookies.

OK

En savoir plus